Se connaître soi-même

Mode menace et mode récompense

J’ai suivi en décembre dernier une conférence sur l’esprit d’équipe et le conférencier parlait du mode menace et du mode récompense. J’ai trouvé ça tellement brillant que j’y pense tout le temps. Je vous explique ce que c’est.

Pour chaque interaction que nous avons dans une journée notre cerveau choisit de se mettre en mode menace ou en mode récompense. Exemple : j’ai remis un travail dont je suis très fière à mon boss et il me revient avec ses commentaires, s’ils sont positifs, il vient de me mettre en mode récompense, mais s’ils sont négatifs je me mets en mode menace. Autre exemple : si mon boss me donne une tâche que je n’aime pas effectuer genre organiser un Lunch and learn, je suis en mode menace. Si un collègue me partage sa barre de chocolat, je suis en mode récompense. Vous commencez à comprendre le processus? !

À la fin de la journée, inconsciemment votre cerveau fait le calcul du nombre de fois que vous avez été en mode menace et en mode récompense pour chaque personne et si le nombre de menaces est plus élevé que le nombre de récompenses pour une personne vous allez commencer à moins l’aimer. Il fait donc que cette personne travaille le mode récompense avec vous. C’est ce qui fait que parfois on se met à détester des gens, car sans le vouloir, ils nous ont tellement mis souvent en mode menace que le simple fait que le nom apparaisse dans un courriel nous fait enrager.

J’y pense souvent ces temps-ci, car je suis toujours en mode «  je déteste ma belle-sœur » et je crois que le fait qu’elle m’ait trop souvent mis en mode menace fait que chaque fois mon conjoint prononce son nom, je me mets en colère. C’est grave non ?

J’en ai parlé avec des amis afin de savoir, si c’est moi qui exagérais, mais ils ont soit un parti pris pour moi soit ils sont d’accord avec moi. Ce qui dans les faits ne m’aide pas beaucoup. J’essaye de me défâcher, mais je n’y arrive tout simplement pas. Si je pouvais mettre un terme à ma relation avec elle je le ferais immédiatement, le problème c’est que c’est la sœur à mon copain, c’est donc difficile de couper les ponts.

En plus, son anniversaire s’en vient et d’habitude je m’amuse à essayer de trouver un cadeau qu’elle va aimer, mais cette année, j’ai simplement fait « fuck off ». Ce que je trouve plate, c’est que nous en sommes rendus là ! À ne plus se parler. J’ai tout simplement plus envie de discuté avec elle, mais je dis elle, mais ça veut aussi dire lui, son copain. Je les mets tous les deux dans le même bateau. J’ai probablement trop accumulé, accumulé trop de « bull shite ».

J’ai travaillé longtemps sur moi, pour être plus sympathique, ne pas la contrarier, mais là je me suis tannée et ma solution est de simplement lui parler le moins possible. Dans les party de famille, je les salue et je leur demande comment ils vont et ensuite je me tais pour le reste de la soirée. Je ne suis pas sûre que je réagisse de la bonne façon, mais je suis à bout et je n’ai pas d’autre solution.

Anyway, j’avais besoin de me vider le cœur un peu et quand je serai prête à lui reparler, j’essayerais de travailler le mode récompense avec eux, quoique selon moi c’est eux qui devraient travailler le mode récompense avec moi, mais ça ils ne le comprennent pas.

-XXX-

-Roni-